NE PRENEZ PAS VOS INSOMNIES À LA LÉGÈRE

Vous vous sentez fatigué, d’humeur instable et pas en grande forme ? Comme 15 à 20 % des Français, vous êtes probablement sujet aux insomnies.
On distingue trois types d’insomnie : l’insomnie à l’endormissement, quand le patient met plus de 30 minutes à s’endormir ; l’insomnie de maintien du sommeil, lorsqu’il se réveille plus de 30 minutes plusieurs fois dans la nuit ; et l’insomnie par réveil précoce, quand il se réveille une heure avant l’heure choisie.
On parle d’insomnie seulement si l’un ou plusieurs de ces signes se manifestent plusieurs fois par semaine depuis plus de trois mois, avec une répercussion sur la vie quotidienne. Si les raisons psychiques sont souvent évoquées, il ne faut pas négliger la recherche de causes organiques car les insomnies peuvent êtres causées par la maladie ou des troubles tels que l’apnée du sommeil, des douleurs chroniques ou encore les effets secondaires de certains médicaments. Une insomnie peut aussi être la conséquence de problèmes psychiques (troubles anxieux, dépression…), de nombreux facteurs qui, de surcroît, peuvent interagir entre eux.
Afin de diagnostiquer l’origine précise d’une insomnie, il est nécessaire d’aller consulter votre médecin mais les somnifères, même s’ils apportent une solution simple et rapide, ne peuvent vous dédouaner d’un examen clinique rigoureux, ni dans certains cas, d’une prise de sang.