A chaque instant de notre vie, nous pouvons être confrontés à un arrêt cardiaque. Que l’on soit victime, proche d’une victime, témoin, le cours de notre vie en sera changé. L’arrêt cardiaque n’est pas forcément fatal. Le cœur peut repartir s’il est pris en charge à temps. La Fédération Française de Cardiologie a édité une brochure relative à l’arrêt cardiaque dont nous reproduisons la description des gestes de la réanimation cardiovasculaire.

APPRENDRE LES GESTES QUI SAUVENT

Avant toute chose, placer la victime dans une zone sécurisée, pour elle comme pour vous.

 

1) APPELER LE 15 (SAMU) POUR DONNER L’ALERTE.

 

APPELER LE 15

  • Décrire ce qu’on a vu et l’état de la victime : elle est inconsciente, elle ne respire pas…

  • Donner l’adresse précise du lieu où se trouve la victime.

  • Dire ce qui a été fait ou ce qui est fait : « On l’a étendue, on a commencé le massage cardiaque »

  • Ne pas raccrocher avant que la personne du SAMU ne le précise.

 

 

 

 

 

2)  MASSER LE CŒUR DE LA VICTIME ET, SI VOUS LE POUVEZ, PRATIQUEZ LE BOUCHE-À-BOUCHE EN ALTERNANCE

 

schema-3-masser

 

  • Allonger la victime sur une surface dure.
  • Se mettre à genoux contre la victime, sur le côté.
  • Positionner les mains l’une sur l’autre, au milieu du thorax, entre les deux seins, les bras bien tendus.
  • Appuyer de tout son poids, bien au-dessus : ce ne sont pas les bras ni les mains qui appuient mais tout le corps.
  • Ce sont des pressions fortes : enfoncer les mains de 5 à 6 cm dans la poitrine, et remontez bien les mains entre chaque pression pour faire circuler le sang.
  • Effectuer les pressions sur un rythme régulier, environ 2 par seconde (100 par minute).
  • En alternance, on peut effectuer deux insufflations, ou bouche-à-bouche, toutes les 30 pressions.
  • Reprendre ensuite le massage cardiaque à un rythme de 100 pressions par minute soit presque 2 par seconde.

 

 

 

 

 

 

3)  DÉFIBRILLER À L’AIDE D’UN DÉFIBRILLATEUR AUTOMATISÉ EXTERNE.

 

schema-4-defibriller

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très simple d’utilisation, cet appareil guide vocalement, étape par étape, et garantit une utilisation sans risque.

  • Les défibrillateurs sont disponibles dans un nombre croissant de lieux publics : centres commerciaux, mairies, places centrales, halles de marché, pharmacies…
  • Si on dispose d’un défibrillateur automatisé externe, on l’utilise au bout de 2 minutes de massage cardiaque.
  • S’il n’y en a pas à proximité, on masse sans s’arrêter jusqu’à l’arrivée des secours

FORMEZ-VOUS

Acquérir les réflexes de l’intervention d’urgence permet d’agir rapidement et avec sang-froid.

C’EST SIMPLE : Les gestes de la réanimation cardio-pulmonaire ont été simplifiés : toute personne, dès 10 ans, peut s’initier et être efficace en situation d’urgence.

C’EST ACCESSIBLE : l’Initiation aux Premiers Secours (IPS) est une formation gratuite que de nombreux acteurs du secourisme proposent partout en France, dans leurs antennes locales et régionales.

C’EST RAPIDE : une ou deux heures suffisent pour apprendre les bons réflexes.