LE COUT DES FRAIS DE SANTÉ EN PROGRESSION EN 2018

Les frais de santé continuent de progresser en 2018 !
  • Hausse du Forfait Journalier Hospitalier

  • Hausse des consultations chez les médecins

  • Hausse de la Taxe Additionnelle de Solidarité

  • Dérive du poste Optique

Ce qui a déjà augmenté…

Le 1er Mai 2017

  • Médecin Généraliste: La consultation est passée de 23€ à 25€
  • Médecin Généraliste: La visite est passée de 33€ à 35€
  • Médecin Spécialiste: La  consultation est passée de 28€ à 30€

Le 1er Novembre 2017

  • Médecin Généraliste: La consultation complexe est tarifée à 46€
  • Médecin Généraliste: La consultation très complexe est tarifée à 60€
  • Médecin Généraliste: La visite longue est désormais à 70€

Ce qui va  augmenté à partir du 1er Janvier 2018

  • Le Forfait Journalier Hospitalier entièrement pris en charge par la Mutuelle passe de 18€ à 20€
  • La Taxe Additionnelle de Solidarité passe de 5€ à 8,10€ et continuera de progresser jusqu’à 10€ par personne en 2018.

L’ADDITION EST PLUTÔT SALÉE POUR LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ


LES REVALORISATIONS TARIFAIRES DÉCIDÉES:

  • Dans le cadre de la convention médicale
  • Dans le cadre de la convention des pharmaciens
  • Dans le cadre du règlement arbitral dentaire

PÈSERONT A HAUTEUR DE 550 MILLIONS D’EUROS PAR AN SUR LES DÉPENSES DES ORGANISMES COMPLÉMENTAIRES

Vous n’aurez pas à payer le forfait hospitalier si :

  • Vous êtes une femme enceinte hospitalisée pendant les 4 derniers mois de grossesse, ou pour l’accouchement ou pendant les 12 jours après l’accouchement ;
  • Vous bénéficiez de la couverture maladie universelle (CMU) complémentaire ou de l’aide médicale d’État ;
  • Vous bénéficiez de l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) et avez souscrit un des contrats de complémentaire santé sélectionnés au titre de l’ACS ;
  • Votre enfant est hospitalisé dans les 30 jours suivant sa naissance ;
  • Votre hospitalisation est due à un accident du travail ou à une maladie professionnelle (lorsque l’hospitalisation est imputable à l’accident du travail ou à la maladie professionnelle) ;
  • Vous êtes soigné dans le cadre d’une hospitalisation à domicile ;
  • Votre enfant handicapé de moins de 20 ans est hébergé dans un établissement d’éducation spéciale ou professionnelle ;
  • Vous dépendez du régime d’Alsace-Moselle ;
  • Vous êtes titulaire d’une pension militaire ;
  • Vous êtes victime d’un acte de terrorisme et bénéficiez d’une prise en charge intégrale pour les soins en rapport avec cet évènement dès lors que vous possédez une attestation en cours de validité.

Cette prestation qui à elle seule représente plus de 15% des prestations globales en 2017, ne correspond plus à un besoin de santé mais au contraire à un besoin de confort ou d’apparence. Et nous devons nous protéger de cette dérive car elle ne correspond pas à notre éthique.

L’évolution négative de cette prestation participe fortement à l’augmentation des cotisations.

NOUS DEMANDONS LA SUPPRESSION DES TAXES SUR LA SANTÉ !

Pour une complémentaire santé accessible à toutes et à tous, nous demandons à Madame La Ministre de supprimer toutes les taxes sur les cotisations des mutualistes, qui ont encore augmenter en 2018. Avec 15% de Taxes sur les cotisations, la santé est rackettée par les pouvoirs publics.

En supprimant les Taxes, il est possible de baisser le cout des mutuelles.

2018-01-19T12:16:52+00:00 janvier 3rd, 2018|Actualités, Cotisations, santé|